Le rêve de l'entrepreneuriat

Le rêve de l'entrepreneuriat

Entreprendre c’est avant tout rêver d’un projet qui nous ressemble, qui nous motive et dans lequel nous avons envie et nous sommes prêts de s’investir à 100%. Au-delà de sa définition classique, aujourd’hui, on projette dans l’entrepreneuriat le processus de création et de développement d’une ou de plusieurs entreprises afin de contribuer à la résolution de problèmes en créant des produits ou services innovants, permettant ou initiant un changement. Ainsi, nous pouvons dire que cette notion qui fait rêver est surtout une prise en main de votre carrière et le lancement dans une aventure extraordinaire où vous êtes le maître de vos choix, où vous mettez en place vos propres conditions, pas de patron, pas de restriction d’horaires, mais également beaucoup de travail, peu d’heures de sommeil et beaucoup de force mentale…

DISCLAIMER : Ceci peut être dur à encaisser pour les rêveurs acharnés, mais entièrement compréhensible et faisable pour les entrepreneurs persévérants…

Entrepreneur… Une notion vague !

Un entrepreneur est considéré comme une source contributrice de richesse pour l’entreprise… et pour lui-même ! C’est un mot qui désigne celui qui « pense », « crée » et « porte » un projet dans lequel il investit énormément afin de le concrétiser sous forme d’entreprise. Un entrepreneur peut ainsi être un autoentrepreneur, par exemple dans le cas des personnes se lançant dans le e-commerce, start-up, dropshipping ou en freelance, il peut notamment avoir un ou plusieurs associés, des salariés, tout dépend de la nature de l’activité, du capitale et des perspectives.

Comment se lancer dans cette aventure ?

L’entrepreneuriat est une expérience que beaucoup de personnes rêvent de vivre, dont vous faites partie peut être… toutefois entre l’hésitation et les nombreuses questions qui trottent dans votre tête concernant ce sujet, le premier pas vers l’entrepreneuriat est toujours retardé. Voici alors nos conseils pour vous aider à se lancer dans ce qu’il faut plutôt appeler « l’aventure de toute une vie »…

  1. Avoir une idée

C’est tout à fait évident certes, mais il faut tout de même vous le rappeler. Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat vous devez avoir une idée claire, vous n’êtes pas obligé d’avoir l’idée qui va révolutionner l’existence de l’humanité mais pas non plus réaliser celle qui vous est juste passée par la tête en prenant votre douche le matin. Avoir et travailler sur «l’idée » est le cœur de votre projet, il faut donc s’y prendre mûrement et d’une façon bien réfléchie, y croire à 100% sinon d’autres personnes n’y adhéreront pas… N’hésitez pas à chercher ce qui existe déjà sur le marché, s’en inspirer, étudier les points forts et faibles de l’existant… le plus grand travail viendra après certes, mais les réflexions solitaires peuvent se révéler très constructive.

Se lancer dans l’entrepreneuriat peut signifier notamment le rachat d’une entreprise existante, ce qui peut être aussi une excellente démarche vous permettant de profiter de la notoriété et des résultats déjà réalisés… espérant qu’ils aient été positifs du moins !

  1. Le business plan

La première démarche à faire est l’évaluation de la viabilité financière de votre projet, et ceci pourrait se faire avec un business plan bien étudié qui sera à fur et à mesure de cette aventure votre guide. Il doit donc être soigné, concis, complet, clair, structuré, précis et surtout VENDEUR (les investisseurs existent vous savez…) ! Pour pouvoir le réaliser, il faut tout d’abord décrire précisément votre idée et votre projet, puis définir une stratégie pour atteindre vos objectifs, analyser le marché, faire du benchmarking et étudier votre cible.

Sur papier (ou sur votre fichier word dans une démarche verte), vous devez traduire l’ensemble de ces points en un plan rédigé, bien entendue, il n’y a pas de règle absolue, mais surtout une certaine logique à respecter :

  • L’executive summary : présentation synthétique & vendeuse du projet, ça doit expliquer brièvement mais concrètement de quoi il est question tout en poussant le lecteur à s’y intéresser plus.
  • Qui êtes-vous : en solo ou en équipe, il faut impérativement présenter les porteurs du projet, un CV individuel ou d’équipe qui doit mettre en avant le savoir-faire et savoir être… N’oubliez pas que le porteur du projet ou l’équipe est tout aussi intéressant à découvrir que le projet en tant que tel, donc mettez y votre personnalité et votre « punchy touch » !
  • Présentation du projet : il est temps maintenant de définir clairement l’offre commerciale, le secteur d’activité, le public cible, les perspectives et objectifs. Ceci permettra aussi aux organismes de crédit de bien comprendre l’ampleur du projet. Donc, pour résumer, il faut y préciser : activité, domaine, nombre éventuel de salariés, le lieu, l’objectif, les cible, l’offre commerciale.
  • Volet économique : Dans cette partie, faîtes attention au jargon utilisé, veillez à utiliser un langage compréhensible, il faut ainsi présenter les produits et/ou services proposés, un modèle économique que vous souhaitez adopter, une étude de marché dans laquelle vous vous situez en définissant vos clients potentiels, concurrents directs/indirects et les éventuels risques liés à votre environnement socio-économico-juridico-professionnel (ne nous sautez pas à la gorge SVP en criant : sauve qui peut… On vous avait prévenu !). Vous devez ensuite étaler votre stratégie, le chiffre d’affaire prévisionnel et les moyens que vous comptez mettre en œuvre pour réaliser vos prévisions de ventre ou commercialisation. Un conseil à retenir surtout : SOYEZ CLAIR, PRECIS ET CONCIS.
  • Finance, Finance, Finaaaaance : Pas de panique, restez zen et suivez les consignes. Dans cette partie, vous devez présenter en termes financiers la partie économique. Un plan de financement initial indiquant le capital pour le lancement du projet, il faut se baser sur une étude et un calcul approfondi pour définir correctement les besoins en termes de fonds de roulement, ensuite le compte de résultat (pour les 3 première années), ce qui vous permet de juger la rentabilité de votre projet sur le temps, puis un plan de trésorerie (sur 12 mois) qui permet de s’assurer que le projet pourrait sur ce que l’on prévoit faire face à ses engagements financiers. Vous devez aussi déterminer un seuil de rentabilité et un plan financement sur 3ans.
  • Partie juridique : elle doit expliquer et justifier la répartition du capital et des pouvoirs.

 

  1. Tester votre idée

Votre idée ravit votre mamie mais pas votre papa, ceci est tout à fait possible, cependant, n’oubliez pas surtout quelle est votre cible, et c’est ainsi qu’il faut tester ou partager votre idée avec elle directement ou du moins sur les personnes qui s’en rapprochent le plus, pour collecter le maximum de critiques qui vous permettrons d’analyser des points que vous avez probablement négligés et surtout évaluez les points négatifs soulevés.

  1. PATIENCE, ENTHOUSIASME & PERSEVERENCE

En effet, au-delà de l’ensemble de tous les plans que vous allez créer, les investisseurs que vous allez rencontrer, les banques vers lesquels vous allez vous tourner… Vous devez s’armer de beaucoup de patience, se lancer dans l’entrepreneuriat fait rêver mais attendez-vous à beaucoup, énormément, tellement de paperasse, votre allié sera la chambre de commerce, et les administrations publiques vos… meilleures amies (Only good vibes are allowed). La persévérance aussi sera au rendez-vous face aux défis auxquels vous ferez face, des déceptions, des succès, des échecs, mais si vous y croyez, vous êtes déjà à mi-chemin de la réussite ! Préparez-vous à boire des litres de café, et nous conseillons aux fumeurs d’arrêter et d’économiser cet argent dans leurs propres projets… et pas dans celui de l’industrie du tabac.  

Et pour ceux qui sont toujours perdus, vous pouvez notamment s’inscrire en le master « Entrepreneuriat & Innovation » de EDGE Business School, c’est non seulement un programme universitaire, mais surtout boosteur de carrière où vous aurez l’opportunité d’avoir un accompagnement personnalisé par une équipe d’expert académiques et professionnels lors du montage de votre projet…

Alors qu’attendez-vous pour vivre votre rêve ?

 

Rédigé le 26 Novembre 2020 par : Soukaina Hafidi - Entrepreneure ||Co-fondatrice de AMDA & Directrice de Création